Maison de la Réserve Naturelle du Lac de Remoray - www.maisondelareserve.fr
Jura en hiver
Exposition suivante Exposition suivante
Exposition précédente Exposition précédente

Affiche de l'exposition : Jours de glace
Jours de glace

Jean-Philippe Macchioni, photographe,
du 23 janvier au 28 mars 2010



L'imagination est capable de nous
faire créer ce que nous voyons.

P.B Shelley

Le sujet
Jours de glace

Festons et aiguilles, dentelles évanescentes, dépolis de couleurs satinées, miroirs de verre, courbes sensuelles ou enchâssements brutaux nés des tensions du gel. Torture de l'eau par le froid, matière initialement si douce, fluide et insaisissable. Naissance d'un autre monde, totalement arrêté. Gel, immobilité de la glace.

Mort ? Non bien sûr, mais à une condition : que l'énergie d'un regard lui donne à cet instant précis une autre vie, entre réel et imaginaire, pour lui éviter le temps d'un instant, son inéluctable et parfois très soudaine disparition.

Jours de glace Le photographe

Aujourd'hui, parallèlement à son métier de réalisateur de documentaires TV, Jean-Philippe MACCHIONI poursuit son travail vers une nouvelle voie d'expression de sa sensibilité, de son imagination et de l'acuité de son regard. Il expose depuis peu de temps mais a déjà trouvé un public, touché par l'originalité de sa démarche privilégiant l'abstraction, par son sens aigu du cadrage, des lignes de force, de la structure et de la couleur, aiguisé par des années passées derrière le viseur de la caméra.

Le photographe nous propose ici un voyage à la surface des miroirs fragiles et éphémères de la glace, où les lumières et les lignes se mêlent et oscillent entre bribes de réel évanescentes et puissantes échappées abstraites, sans taille ni échelle, sans perspectives.

Les compositions arrêtent l'oeil qui en cherche les clés, pour abandonner rapidement la quête et se laisser aller à la profondeur, à la complexité, à la richesse des détails intérieurs, aux jeux croisés et complexes des formes, des transparences, des lignes, des couleurs, auxquels la texture du papier donne une présence peu commune…

À propos de digigraphie (estampes numériques)

Les œuvres présentées sont nées d'un travail photographique traditionnel. Leur édition s'inscrit cependant dans une technologie nouvelle, celle de la Digigraphie. Chaque cliché, issu d'un fichier informatique, est tiré en série limitée, numéroté, dans la tradition classique du monde de l'estampe (lithos, gravure sur métal ou bois).

Jours de glace Le tirage est effectué par l'artiste sur une imprimante Arts Graphiques grand format de marque Epson, dépositaire du label Digigraphie, sur des papiers texturés Beaux Arts pur chiffon, choisis en fonction de l'esprit de chaque oeuvre. Par ailleurs, l'artiste utilise pour ses tirages des encres à pigments qui, en combinaison avec les papiers cités plus haut, garantissent une durabilité des œuvres de l'ordre de plusieurs décennies, rejoignant par là les techniques traditionnelles.